Frais sans frais

Cher sans chair,

 

Les professionnels de l’agro-alimentaire ont la lourde charge de nourrir 100% de la population française à moindre coût. Quelle belle mission d’intérêt public que d’apporter une réponse au premier besoin de tout être vivant.

Se nourrir est un besoin primitif que notre cerveau reptilien a enregistré depuis la nuit des temps. Nos ancêtres ont au cours de l’évolution, fait preuve d’une ingéniosité sans limites.

Jugez-en un peu : après avoir tenté une multitude d’expériences leur permettant de savoir ce qui était comestible ou non, ils ont eu l’idée de faire cuire leurs aliments. Selon certains savants, c’est l’introduction de la viande cuite qui a permis à l’humanité de prendre sa place dominante dans l’écosystème primitif.

A quel moment ce parfait système qui permettait de réguler la population en fonction des ressources existantes a t’il dérapé pour que nous arrivions aujourd’hui à ce que ce que nous prenons pour de la nourriture saine et bonne pour notre équilibre physique et mental devienne cet immonde mélange dans nos assiettes.

La mission d’intérêt public est devenue une mission d’intérêt financier international qui méprise la santé et l’économie individuelle. Pourquoi devons-nous ingurgiter ces infâmes mélanges de produits chimiques imitant les produits bio et naturels.

 

Si vous avez la réponse, ne vous privez pas, diffusez-la largement et surtout militez pour le retour à de vrais valeurs écologiques.